Sur la relation narcissique

Article de Roi Tzur -Travailleur social clinicien et Psychothérapeute, écrivain et conférencier.

Traduction depuis l’hébreu - Yael Eyholzer Kerpel


Si dans l’article précédent nous avons traité la souffrance du narcissique en couple, dans cet article nous traiterons des caractéristiques du système conjugal narcissique. Qui sont les personnes attirées par une relation avec une personne aux tendances narcissiques, et qu'est-ce qui les y attire en premier lieu ? Dans cette chronique sur la "complot" narcissique qui se forme entre le narcissique et son partenaire.


Étonnamment, et malgré ce qui apparaît à l'œil nu, il existe de nombreuses similitudes dans les caractéristiques et les éléments de personnalité des narcissiques et de leurs conjoints. A première vue, ce sont des types apparemment opposés, ils n'ont pas la forte envie de se démarquer, ils ont tendance à s'adapter à leur partenaire, et à lui donner la scène dont il a besoin, sans exprimer ouvertement leurs besoins. Mais en y regardant de plus près, nous découvrirons qu'ils ne sont pas si désintéressés, modestes et sans leurs propres besoins narcissiques. Le partenaire du narcissique a une vulnérabilité narcissique plus élevée que lui-même, mais il essaie de la couvrir de manière opposée et complète le narcissique ouvert. Alors que le narcissique est fondamentalement égoïste, son partenaire est fondamentalement altruiste. En donnant et en se sacrifiant, en nourrissant et en prenant soin des autres, il s'attend à se mettre au centre et à recevoir en retour ce qu'il donne aux autres. Contrairement au narcissique ouvert, il a du mal à exprimer directement ses besoins, avec son désir d'attention au premier plan, il va donc donner pour recevoir en retour, ou soutenir pour profiter indirectement des fruits de la réussite de l'autre.


Stéréotypiquement, il y a une femme (mais bien sûr beaucoup d'hommes se retrouvent aussi dans cette position) qui n'est pas sûre de son image féminine, ou qui a des sentiments cachés d'infériorité. Dans de nombreux cas, ce sont en fait des femmes talentueuses et prospères à part entière qui ne se sentent pas dignes, ou qu'elles peuvent être appréciées et aimées pour ce qu'elles sont. La rencontre initiale entre Echo et Narcisse de la mythologie grecque peut nous renseigner sur la relation narcissique. Alors que Narcisse s'occupe de sa vision vue de l'eau bénite, Echo, ébloui par la beauté et la force de Narcisse, s'assied à côté de lui et répète ses paroles. Le contrat narcissique entre eux est structuré de manière à ce que les deux renforcent simultanément leur fragile estime de soi à travers l'autre. Alors que le narcissique est principalement absorbé à cultiver son image de soi aux yeux de son entourage, sa partenaire le regarde avec admiration, de sorte que son image de soi extérieure lui colle, et ainsi elle peut se sentir précieuse en elle-même à travers lui. (il peut, par exemple, être une personne d'envergure, un artiste talentueux, un homme d'affaires, etc. '). Ainsi, en fait, le partenaire du narcissique n'a ses propres caractéristiques narcissiques que de manière complémentaire et cachée. Le narcissique cultive son estime de soi comme il a l'habitude de le faire, c'est-à-dire à travers le regard appréciateur de son partenaire, alors qu'elle le fait par identification à l'image réussie que son partenaire entretient face à l'environnement, image de laquelle elle prend soin de nourrir et de protéger jalousement comme si elle était la sienne. Les relations amoureuses de ce type sont très forts au début, et c'est parce qu'ils se sentent complets et entiers, et sont construits autour d'idéalisation et d'expressions d'admiration. Il se sent parfait et précieux du fait qu'elle est tombée amoureuse de lui et de l'idéalisation qu'elle en fait, alors qu'elle se sente parfaite et précieuse du fait qu'il l'a choisie. Au fil du temps, le couple devient une sorte d'unité symbiotique dont les composants se nourrissent les uns des autres. Leur complot commun est en réalité contre l'imperfection, la vulnérabilité et le manque commun qui sont à la base de leurs personnalités, qu'ils partagent et parviennent à occulter à travers le partenariat idéal.


Mais inévitablement, tôt ou tard, le manque de séparation entre eux conduit à une crise dans la relation. Le narcissique se sent de plus en plus étouffé par les attentes de son partenaire qui le voit comme une partie inséparable d'elle-même. Il se sent piégé dans un système d'attentes qui ne correspond pas à ses capacités ou à ses désirs, et se sent manipulé, dépendant ou contrôlé par son partenaire. En revanche, celle dont le désir d'être au centre de la vie de son partenaire n'est pas satisfait, multiplie les tentatives, mais celles-ci conduisent à la déception et elle est sujette aux sacrifices, aux dangers et à l'insatisfaction constante dans la relation conjugale. Bientôt la dynamique idéale devient une dynamique du "je ne peux pas être avec toi et ne peux pas être sans toi", le narcissique rabaisse, critique, humilie ou simplement ignore sa partenaire afin de la distancer, ce qui inonde en retour son sentiment d'infériorité à la surface, l'amenant à exprimer l'agressivité, la domination et la déception de son partenaire. Au fur et à mesure qu'il s'éloigne ou l'éloigne, elle devient beaucoup plus exigeante et dépendante. Beaucoup de ces couples finissent par se séparer ou se retrouvent à vivre « à la fois ensemble et chacun séparément », émotionnellement éloignés les uns des autres, manquant de relations sexuelles et ne restant apparemment que pour les enfants ou à cause de problèmes financiers. Mais la vérité est que sous le voile de l'indifférence, de la retenue et de la désillusion des deux, se cachent des sentiments intenses de jalousie et de haine qui surgissent dans les bagarres qui se produisent entre eux de temps en temps. Au fil du temps, chacun d'eux trouve son équilibre dans la tension entre la proximité et l'intimité et la séparation et la solitude. Ce qui mène souvent à la rupture de l'équilibre entre eux, et les conduit à la thérapie de couple, c'est la trahison de l'un des conjoints qui tente de créer une distance et une séparation même si elle est imaginaire.


Quel est en fait le principal problème dans une relation narcissique ? Notre grand défi dans une relation est d'accepter la subjectivité de l'autre et de l'aimer non pas à cause, mais plutôt en dépit de certaines choses qui font de lui une personne imparfaite, une personne avec des faiblesses et vulnérabilités qui éveillent en lui la honte. Pour les narcissiques, être dépendant d'une telle personne est une expérience qui provoque parfois de nombreuses déceptions et un sentiment d'humiliation et de douleur. Le partenariat narcissique résout apparemment cette difficulté, car, similairement à l'étape de tomber amoureux, il aide à nier ce qui manque, est blessé ou est faible dans le couple. L'autre est vécu comme parfait du fait de l'idéalisation qu'on en fait - ta réussite est aussi ma réussite, ton talent est aussi mon talent, ta sagesse est aussi ma sagesse, ta beauté est aussi la miens. Il s'agit en fait d'un partenariat symbiotique qui fait que le couple se sent comme une seule unité avec une faible séparation, niant tout ce qui pourrait obscurcir le sentiment partagé de perfection. Cependant, c'est aussi la raison, au final, pour que la relation se termine par un éloignement progressif plutôt que par un amour qui grandit au fil des années. En effet, l'amour mature, contrairement à l'amour narcissique, n'est pas de donner ou de montrer à l'autre le parfait en vous, mais de montrer ou de donner à l'autre le rien en vous. Une célèbre histoire d'O. Henry illustre l'idée. Il raconte l'histoire d'un couple d'amoureux à faible revenu qui veut chacun surprendre l'autre avec un cadeau de Noël coûteux qui a une valeur sentimentale pour lui. La femme a une abondante chevelure dorée qu'elle coiffe régulièrement, tandis que le mari porte fièrement une montre précieuse qui a été transmise dans sa famille de génération en génération. Avant les vacances, le mari vend la montre pour acheter un peigne de luxe pour sa femme, tandis qu'elle coupe et vend ses cheveux pour acheter à son mari un bracelet de montre de luxe. A leur grande déception, il leur s'avère à Noël que les cadeaux ne sont plus d'actualité, il n'y a plus de montre et plus de cheveux qui étaient le symbole de l'attractivité de chacun aux yeux de l'autre. Mais c'est alors que le véritable amour commence à se développer entre eux, basé sur ce qui manque et non sur ce qui est parfait. Dans l'amour mûr on perd l'illusion que la rencontre conjugale créera la perfection, chacun de nous apporte à la relation quelque chose de son imperfection. Dès que je suis prêt à accepter ma propre humanité et mes propres limites, je suis également prêt à accepter les limites de l'autre, et grâce à cela, nous nous connectons et nous aimons. Métaphoriquement, nous aimons l'autre même s'il n'a ni cheveux ni montre et non à cause des cheveux ou de la montre. Et c'est là toute la difficulté relationnelle des personnes à vulnérabilité narcissique dont tout le but est de nier l'imperfection, la vulnérabilité et la honte. Ce n'est pas le véritable amour, mais une conspiration commune conçue pour ne pas ressentir ces endroits honteux qui existent en chacun de nous et la dépendance à une personne de chair et de sang.


Le couple narcissique démontre une question importante et pertinente dans le contexte des relations, qui est de savoir combien d'intimité ou de proximité une personne peut supporter sans se sentir étouffée, stressée, frustrée ou déçue. Bien qu'une longue relation ou un mariage puisse finalement profiter à la plupart d'entre nous, une intimité ou une proximité maximale ne profite pas nécessairement à tout le monde de la même manière, en particulier à ceux qui ont des tendances narcissiques. Il est difficile de maintenir une image idéale et une harmonie dans le temps dans une relation. Tôt ou tard, des difficultés et des frictions surgiront qui peuvent provoquer de la colère et de la déception qui feront venir à la surface des émotions telles que la haine, la vengeance et le désir de "faire payer" l'autre. Par conséquent, le travail de développement des deux partenaires au sein d'une relation aux caractéristiques narcissiques passe par le développement de la séparation, de frontières claires et d'un sens cohésif de soi pour chacun d'eux séparément. D'une expérience partagée de "Je suis moi, tu es toi, et nous sommes tous les deux proches mais séparés". En pratique, le narcissique manifeste doit gérer les attentes de son partenaire d'une image idéale sans l'aliéner ou le frustrer de diverses manières, tandis que le narcissique caché doit reconnaître ses besoins distincts, s'approprier et apprendre à séparer ses sentiments et ses peurs de ceux de son partenaire, et surtout apprendre à être moins réactif envers les autres. Bonne chance.


Source : https://www.roitzur.co.il/page.asp?item_id=230

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout